BIENVENUE SUR LE RETABLISSEMENT

Ce courrier a été envoyé aux 20 présidents des parlements des pays du G20, et:


Au président Hussein Barack Obama,
Au président François Hollande,
Au président Denis Sassou N'Guésso,
Au Souverain pontife de l’église Catholique le Pape François,
A la présidente de la commission de l'Union Africaine,
Au Secrétariat Générale de la Francophonie,
À Marine Le Pen, Présidente du front National,
À Jean-Luc Mélenchon, Président du Parti de Gauche,
Aux 5 grands Média internationaux
(BFM TV, CNN Paris et New York, Al Jezeera, RFI).

Monsieur le Président du Parlement,

Vu le dépouillement des potentialités et des richesses nationales du sol et du sous-sol, ainsi que des populations de nos nations africaines, pérennisant le système néo-coloniale, qui tende à la ré-colonisation, maintenant l'état d'exploitation, d'assujettissement, d'oppression, de domination politico-militaire, d'abrutissement et d'aliénation culturelle et éducationnelle ; et de perversion morale des mentalités en tout genre ; et, de la conscience citoyenne, patriotique, nationaliste de l'homme africain, par l'homme demeurant dans les États les plus riches au monde, produisant une indigence exsangue, et un dépérissement de nos populations, du fait du soutien des potentats politiques des États les plus développés en notre monde, faisant et défaisant les dictatures africaines, au gré de leurs intérêts occidentaux et orientaux, notre ASSOCIATION LE RÉTABLISSEMENT, a tenu de mettre au courant les parlementaires de votre nation, -au travers de l'exposé publiée dans l'ouvrage intitulé : Courrier d'un indigent africain aux parlementaires internationaux-, afin qu'ils examinent la situation telle que présentée dans notre ouvrage publié, en vue de vous supplier par l'amour de notre humanité et du milliard d'africains croupissant sous le joug indigne en ce 21ème siècle, diminuant l'être humain africain ; et, le dégradant ainsi implacablement, au vu et au su de toute l'humanité entière, en déniant ainsi sa civilité humaine ;  proposons ainsi la réalisation d'une forte, puissante et déterminante activité qui puisse démettre unanimement nos dictatures africaines, et qui pourrait se résumer en cette proposition :

    -I : Encourager l'encadrement des corps intermédiaires et des partis politiques de nos Diasporas africaines, demeurant en Occident et en Orient, en vue de les mettre en action, afin de les transformer en véritable partis politiques opposés à la gouvernance, agissant et proposant une des alternatives de la nouvelle politique qui devra concourir au développement dans la Non-violence d'un mouvement, capable de renverser les dictatures africaines, par une forte sensibilisation de la conscience nationale de la population, à cette activité révolutionnaire ;

    -II : Inventorier et ordonner aux multinationales internationales qui soutiennent les dictateurs africains de débourser des fonds pour la réalisation dans nos nations,
    ●1 : d'un Référendum de sensibilisation sur l'état global des crises issues du maintien des dictatures par ces multinationales et les potentats politiques de certains États occidentaux et orientaux ; et,
    ●2 : la réalisation d'une élection nationale qui aura pour but d'élire :
    -a : les leaders d'opinion, les élites, les individualités sur toute l'aire représentative nationale, lesquels, auront, le statut de ''parlementaires nationaux ad'hoc'' de chacune de nos nations africaines ; afin que, de commun accord avec,
    -b : les représentants des partis d'Opposition politiques ;
    -c : et les représentants des mouvances présidentielles gouvernantes du pouvoir dictatorial en place, pour que cette délégation nationale, composée de ces 3 entités politiques se rende en Europe, au siège de l'Union européenne, où sont réellement prises les décisions qui gouvernent nos États africains, en vue de la réalisation de la confrontation avec,
    ●3: les représentants des multinationales internationales qui exploitent commercialement, industriellement, financièrement, boursière-ment, budgétairement et autres procédures, les richesses et les potentialités du sol et du sous-sol des États africains,
    ●4 : les représentants des gouvernements des États les plus riches, pour déboucher sur une procédure politique commune annihilant l'exercice et la présence des dictatures des oligarques-kleptocrates nationaux africains, qui sont soutenues implicitement par les dirigeants internationaux agissant comme étant des véritables dictateurs internationaux occidentaux et orientaux, sur nos dirigeants qu'ils manipulent et qui jouent le rôle des préfets de nos États qui deviennent des territoires outre-occidentaux et outre-orientaux des États les plus nantis au monde.

    •III : Encourager la réalisation, en Europe, dans un pays à choisir, entre l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni, ou à Bruxelles, au siège du Parlement européen de la Conférence internationale pour l'élimination du système gouvernemental dictatorial africain…
    Et cette dernière permettra la réalisation dans chacune de nos nations africaines de :
    -1 : la Grande Conférence nationale souveraine, devant réaliser :
    -a : les États généraux de nos nations,
    -b : les Audits de toutes réalisations entrepreneuriales actuelles entreprises dans nos nations,
    -c : les Commissions vérité et réconciliation,
    -d : les Commissions vérité, réconciliation et poursuite correctionnelle des forfaitaires ayant commis des crimes contre l'humanité, des crimes de guerre, et des crimes économiques et financières, en vue de la réalisation par ces derniers des compensations, dommages et intérêts,  indemnisations, et restitution des biens mal acquis aux États de nos pays.

    •IV : L'Organisation sous l'égide de l'Institution onusienne à l'échelle africaine de la dépolitisation des forces armées nationales ;

    •V : L'Organisation et la mise en chantier des Casquettes dorées onusiennes à créer et à mettre en exercice comme proposées dans l'ouvrage ci-joint ;

    •VI : Et enfin, l'établissement au sein du Conseil de Sécurité de l'Institution onusienne de 5 représentants africains issus du choix de chacune des 5 Regroupements sous-régionaux africains.


Dans l'attente d'un répondant favorable à l'engagement du Milliard d'africains de s'en sortir par le moyen de la collaboration des décideurs mondiaux, veuillez recevoir, monsieur le Président du Parlement de votre État, l'expression de notre reconnaissance et notre considération les plus distinguées.

Fait à Pantin, le 18 juillet 2016.

Révérend Gaston Mahoungou
Président de L'ASSOCIATION LE RÉTABLISSEMENT
1, rue du débarcadère, 93500, Pantin
Récépissé de déclaration de l'Association
N° W931013916

 

NEWS-LETTER